MNNQNS + Hoorsees

Jeudi 20 octobre 2022 - 20h30
221020_MNNQNScarré2

210711_logo_billetterie_Plan de travail 1-1

► Tarif normal : 13€ – Carte Lune & Carte aux Trésors : 8€

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

MNNQNS indie post-punk / FR

Presque 10 ans après la création du groupe quelque part au fond de la Manche, à cheval entre la France et l’Angleterre, MNNQNS a fait chauffer beaucoup de molécules ; c’est un premier principe. Pour ce deuxième acte sur un format long, le groupe normand a opté pour l’option la plus évidente : la liberté. C’est en s’intégrant pleinement dans un tuyau numérique façon Black Mirror où l’on croisera aussi bien Trent Reznor que Varèse ou Philip Glass (le groupe consent une fascination collective pour la musique de Koyaanisqatsi) que MNNQNS complète aujourd’hui sa palette, si ce n’est de couleurs, au moins d’émotions. Est-ce encore du rock ? Assurément. Mais virus oblige, plein de variants, avec autant des singles dignes de passer chez Bernard Lenoir (Massive Clouds Ahead) que de titres où le groupe repousse ses propres frontières (écouter Satellite, très proche des jeunes années bidouillesques de Roxy Music avec Brian Eno). Libéré, délivré comme chantait l’autre, MNNQNS confirme donc ici ce qu’on savait en fait depuis le départ : les Français ont volontairement très mal choisi leur nom de scène. En refusant de rentrer dans la norme et en s’affranchissant de toutes contraintes, ils manipulent le mannequin en devant de scène et prouvent avec talent que les ficelles ne sont tirées par personne d’autre. Il y en a d’ailleurs plus sur ce deuxième album que de cordes sur une guitare.

Image de prévisualisation YouTube

Horses indie rock / FR
Après un premier album paru en 2021 (Kanine, Howlin’ Banana Records) et remarqué par KEXP, Rough Trade ou Arte, Hoorsees réitère et précise son goût pour le pop culture pré-numérique. Cet opus produit en pleine montagne par le groupe lui-même, offre un melting-pot post- moderne de ce qui nourrit l’identité du groupe. Les morceaux alternent et se répondent, formant le décor d’un appartement éclairé à la lueur d’une télévision qui zapperait sans discontinuer au son de Jonathan Ritchman, Pavement ou du « Blue album » de Weezer.

Image de prévisualisation YouTube

Facebook - La Lune des Pirates Twitter - La Lune des Pirates YouTube - La Lune des Pirates Instagram - La Lune des Pirates Spotify - La Lune des Pirates